Fikin: Eugène Bokopolo se confie à Félix Tshisekedi

Fikin: Eugène Bokopolo se confie à Félix Tshisekedi

juin 25, 2020 0 Par redaction

La Foire internationale de Kinshasa fait face aux maints obstacles à la suite de la pandémie Covid-19 qui a paralysé toutes ses activités à travers les mesures barrières prise par le pouvoir public pour préserver la santé de la population. Cette paralysie des activités de la Fikin est venu s’ajouter aux autres difficultés dénoncées par la presse, à savoir la présence injustifiée des agents de l’ordre dans ses installations depuis la veille des élections du 30 décembre 2018 pour assurer la sécurité, mais qui continuent d’occuper certains de ses pavillons sous l’œil impuissant de la hiérarchie d’une part, et d’autre part l’insolvabilité de locataires de ses locaux, dont certains services publics de l’Etat qui doivent à la Fikin plus d’un million de dollars américains pendant plus de 10 ans.
Outre ces difficultés, d’autres interventions économiques destinées à la Fikin n’arrivent pas souvent à la destination suite à la magouille et à la mafia de la part de ceux qui ont fait du détournement de deniers publics leur mode de vie.
C’est dans cette optique que le directeur général ad intérim de cet établissement public, Eugène Bokopolo Bile Sambo a, au cours d’un entretien avec notre rédaction, sollicité l’implication personnelle du chef de l’Etat, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour que la Fikin soit remise dans ses droits en vue de lui permettre d’assurer son bon fonctionnement. En dehors de ces aspects, Eugène Bokopolo a également sollicité le soutien du gouvernement de la république, pour la modernisation de ce site à travers notamment un apport intérieur ou extérieur.
Cependant, ces obstacles n’ont pas empêché le dg ai, Bokopolo Bile de réaliser quelques actions d’éclat qui lui ont permis de se distinguer avec d’autres gestionnaires qui ont assumé les fonctions similaires avant son avènement. Il s’agit, entre autre, de la signature de la convention collective qui sécurise la vie de l’agent de sorte qu’un agent qui meurt est enterré dignement, et l’un de ses enfants le remplace.
Ajoutons à cela l’implantation de forage d’eau au sein de la Fikin pour faire face à la problématique de la carence d’eau sans le secours financier d’aucune main si ce n’est qu’avec la simple volonté et l’usage de moyens de bord. La Fikin a été conventionnée chez Akram où les agents sont pris en charge en cas de maladie quelle que soit la circonstance.
En dehors de l’organisation annuelle et régulière des foires internationales générales qui réunissent les opérateurs économiques œuvrant dans différents secteurs ainsi que d’autres couches de la population, Bokopolo parvient souvent à organiser, avec succès, les salons spéciaux qui attirent la curiosité des opérateurs économiques tant nationaux qu’expatriés. Les Turques, Camerounais…, trouvent en lui une certaine spécificité qui facilite l’organisation et la réussite de ses différents salons d’affaires qui visent non seulement à attirer les investisseurs, mais aussi à vendre l’image de marque de la République démocratique du Congo à travers le monde, allusion faite au salon de l’agriculture, pêche et élevage ténu dernièrement, qui lui a valu les félicitations des autorités de la république, notamment de l’ex-premier ministre Augustin Matata Mponyo Mapon.
Après le confinement et la fin de la covid 19 dans notre pays, l’agenda d’Eugène Bokopolo prévoit la tenue d’un grand salon d’affaires dénommé « banque intermédiaire financier » qui contribuera davantage au rayonnement de la Fikin à Kinshasa, avec souci d’étendre l’organisation des différentes foires agricoles en provinces pour booster la croissance à travers ce secteur.
Pour rappel, n’eussent été les difficultés d’ordre financier et la bousculade entre la Fikin et l’ancien gouverneur de la ville de Kinshasa qui orientait délibérément certains salons d’agriculture qui devraient se tenir à la Fikin vers d’autres sites non appropriés, il y aurait eu beaucoup de progrès dans ce domaine.
Mais avec la clairvoyance du chef de l’Etat, du gouvernement de la république et de l’actuel gouverneur de la ville de Kinshasa, si une attention particulière est accordée à la Fikin, il est possible d’espérer des lendemains meilleurs, conclut-on.
Ange Gabriel NGALAMULUME