Kasonga Tshilunde: “quand nous serons parti, l’histoire retiendra que l’UNPC a eu un homme qui a fait deux mandats comme secrétaire général et président”

Kasonga Tshilunde: “quand nous serons parti, l’histoire retiendra que l’UNPC a eu un homme qui a fait deux mandats comme secrétaire général et président”

novembre 17, 2020 0 Par redaction

Le Président de l’Union Nationale de la Presse Congolaise (UNPC), Kasonga Tshilunde, est décédé, ce mardi 17 novembre 2020, à la Clinique Ngaliema où il a été admis depuis quelques jours.

 

Comme par prédiction, il dressait son testament, sans s’en rendre compte, dans une interview accordée lors du dernier congrès de la presse qui l’a réélu à Moanda au Kongo Central.

A travers ses propos, Kasonga Tshilunde exprimait en effet ses dernières volontés. Une sorte de testament, ne sachant pas qu’il allait mourir quelques semaines plus tard.

Zoom éco revient sur l’interview testamentaire de celui qui a fait deux mandats à la tête de l’UNPC.

Que ressentez-vous après avoir été réélu ?

”C’est la joie du travail bien accompli, la joie de savoir qu’en dépit de tout, je bénéficie encore de la confiance de tous les membres de l’Union à travers le pays pour que nous puissions aller de l’avant et que nous puissions comprendre que l’Union Nationale de la Presse du Congo a des sections dans toutes les provinces et que lorsque nous nous retrouvons en Congrès, ce n’est pas le congrès de l’UNPC Kinshasa mais c’est le Congrès de toute la République démocratique du Congo. Et à ce sujet, nous voulons que cette étape nous permette de mettre une croix sur le passé récent qui n’a pas été reluisant pour notre corporation et que nous repartions sur de nouvelles bases et moderniser l’UNPC.

Sous quel signe, vous placez ce deuxième mandat?

Ce deuxième mandat est un mandat d’action et quand je vois la composition de mon comité, je suis convaincu que nous ferons de bonnes choses.

Quand nous serons parti, l’histoire retiendra que l’UNPC a eu un homme qui a fait deux mandats comme Secrétaire Général et deux mandats comme Président. C’est un exploit et je peux mourir en paix. 

Quel est votre dernier souhait et un mot pour votre successeur ?

C’est continuer le travail que j’ai fait; c’est reprendre contact avec les partenaires pour que l’UNPC sorte de la situation actuelle et redevienne une grande union nationale de la presse du Congo.

Nadine FULA