Maman Denise Nyakeru conquiert le Kongo Central

Maman Denise Nyakeru conquiert le Kongo Central

octobre 23, 2020 0 Par redaction

En séjour au Kongo Central sur invitation de l’Union nationale de la presse du Congo dont elle a présidé la cérémonie d’ouverture du 9e congrès le 5 octobre 2020, la très distinguée première dame a continué des visites dans la cité de Muanda et dans d’autres villes de la province.
Avant l’ouverture du congrès, Denise Nyakeru Tshisekedi, à peine atterri, a animé un meeting avec les femmes de Muanda. Elle a quitté les congressistes au moment du banquet pour aller communier avec les femmes de Banana (camp militaire et embouchure).
Le lendemain, elle a accordé des audiences aux autorités et notabilités locales. Le mercredi, 7 octobre, elle a quitté Muanda pour Boma où elle a chaleureusement été accueillie par une population exultée.
Le jeudi 8 octobre, l’hôte du Kongo Central, Maman Denise Nyakeru, s’est rendue à Sinkini où repose l’âme du tout premier Président de la république, Joseph Kasavubu. La famille de ce dernier l’a reçue avec pompe et l’a remerciée pour ce déplacement sur une route très dangereuse. Elle-même était surprise de constater qu’une route qui mène au mausolée du héros national où elle a déposé une couronne de fleurs puisse se trouver dans un tel état piteux. Raison pour laquelle elle a appelé son mari qui, au dernier conseil des ministres, a ordonné l’asphaltage de ce tronçon.
Cette étape franchie, Denise Nyakeru Tshisekedi est arrivée à Matadi le vendredi, 9 octobre 2020 où elle a visité les hôpitaux et les centres de formation des jeunes filles. A la Maison de la femme de Matadi, elle a proposé des équipements de bureaux, des ordinateurs et d’autres matériels permettant à cette maison de se relancer après plus de cinq ans de cessation d’activités et devenant plus utile pour la formation et l’encadrement des femmes qui disposent désormais d’un cadre d’apprentissage des métiers pour le développement des activités génératrices de revenu et d’un accompagnement médical, juridique et psychosocial pour les cas des violences sexuelles, l’alphabétisation et la planification familiale non cliniques. Elle a bénéficié de l’appui de l’Unfpa et du gouvernement provincial.
Le samedi 10, elle consolé les malades du Centre de Santé de Banana, de l’hôpital de Kinkanda et de la maternité de la province. Partout, au nom de sa fondation, elle distribué des vivres, médicaments, équipements et lits sans oublier l’apurement des factures des malades et la remise symbolique des actes de naissances aux bébés.
Une catégorie qui l’intéresse également au plus haut point est celle des vendeuses de pain. Soucieuse de leur autonomisation, elle a remis, sur place dans une boulangerie, des bassins et un fond pour propulser leur commerce.
Les femmes des militaires du camp Redjaf n’étaient pas oubliées. Elles ont reçu des uniformes pour leurs enfants, des intrants pour l’agriculture et des lits dans leur hôpital avant d’accorder des audiences dont celle au nouveau bureau de l’Assemblée provinciale que dirige Jean-Claude Mvuemba.
Elle a tenu un meeting au cours duquel elle a affirmé que toutes les revendications qu’elle a enregistrées sont déjà transmises au Président de la république, son conjoint, concernant principalement les ports de Boma et de Matadi qui doivent être valorisés ainsi que l’achèvement du stade Lumumba.
Denise Nyakeru Tshisekedi a quitté le Kongo Central, en passant par Kimpese, comme Ulysse qui a fait un bon voyage grâce à l’Union nationale de la presse du Congo dont elle a ouvert les travaux du 9e congrès à Muanda après un discours qui a été frénétiquement applaudi par les participants, lequel congrès était placé sous son haut patronage.
BBY