Malversation financière à la société Transco: Bongi qualifie le rapport de l’Odep de « bêtise »

Malversation financière à la société Transco: Bongi qualifie le rapport de l’Odep de « bêtise »

septembre 23, 2020 0 Par redaction

De son côté, le directeur général intérimaire de Transco a tenu, le lundi dernier, un point de presse au cours duquel il a qualifié de « bêtise » le rapport de l’Observatoire de la dépense publique dénonçant une malversation financière à cette société. « Je crois que ce n’est pas l’Odep qui a rédigé ce rapport-là. Quelqu’un a triché, parce que ce qui est là, c’est des ragots. Quelque chose a échappé, il faut que l’Odep fasse une enquête interne. L’Odep n’a jamais contacté Transco… parce que s’il l’avait fait, même en menant une moindre enquête aussi légère, il n’aurait pas écrit qu’on paie le carburant pour les 400 bus, c’est vraiment des bêtises, c’est regrettable », a déclaré Andrew-John Bongi Blackson.
Pour lui, on ne peut pas accorder un crédit quelconque à un tel rapport dont les documents officiels ont été obtenus frauduleusement pour le crédibiliser: « On a même pris des documents administratifs normaux avec annotations du directeur général qui n’ont rien de malsain pour donner une certaine crédibilité au rapport. Je ne sais pas, ça c’est des crimes, on n’a pas reçu l’Odep, il a mené des enquêtes où pour faire de telles affirmations? Ainsi donc, ses conclusions d’une simplicité déconcertante. On demande à la justice d’arrêter des gens, c’est exécrable, c’est malheureux, c’est même diabolique. »
L’Odep a dénoncé une magouille généralisée au sein de Transco en assurant que « les directeurs, y compris le directeur général, se sont dotés des coffres-forts pour gérer des fonds relatifs aux dépenses courantes, dont la tranche d’approvisionnement se situe entre 500.000 et 3.000.000 francs congolais ».