Ministère de la Culture et des arts: Tous pour le maintien du Zape Kayembe

septembre 16, 2020 0 Par redaction

Les agents et cadres du secrétariat général du ministère de la Culture et des Arts remercient sincèrement le Président de la république, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour s’être personnellement impliqué pour le maintien de secrétaires généraux de l’administration publique en fonction, contrairement à l’arrêté du ministre de tutelle prise dernièrement.
Kayembe Katshungababo Zape fait un travail de titan au sein de ce ministère où il se distingue à merveille, comparativement à ses prédécesseurs. Il n’a curieusement pas été repris dans la dernière mise en place annulée. Ils se disent heureux de la promptitude avec laquelle la présidence de la république avait réagi quelques heures seulement après la publication de ces nominations, ce qui témoigne, selon eux, de la vigilance du chef de l’Etat par rapport actes administratifs posés par ses collaborateurs et de son écoute du peuple.
Tout en s’étonnant de constater que les secrétaires généraux, qui sont les agents de carrière des services publics de l’Etat, ayant suivi le cursus normal dans l’administration publique, de bas en haut, ont été étrangement soumis au test. En ce moment-là, Zape Kayembe n’occupait pas le poste de secrétaire général. Il l’est devenu après la mort de son prédécesseur après avoir rempli tous les critères exigés.
Zape Kayembe Katshungababo a des empreintes dans ce ministère où il a évolué jusqu’à cet échelon supérieur. La culture et arts est un domaine stratégique qui nécessite une attitude appropriée et un professionnalisme éprouvé de la part de ses responsables, surtout du secrétaire général qui devra avoir une expérience professionnelle comme celle de Zape.
Parmi les réalisations et autres atouts qui particularisent le concerné, ils parlent entre autres:
– sa disponibilité à maintenir une communication sereine au sein du secrétariat général les agents et cadres et, aussi, avec le monde extérieur pour l’envol du secteur de la culture et des arts.
– assurer la gestion financière dans l’orthodoxie et la transparence au point d’accepter de payer les dettes des fournisseurs contractées avant son avènement par ses prédécesseurs, au nom de la continuité des affaires de l’Etat.
– enterrer dignement les artistes musiciens tels que: Alain Moloto, Marie Misamu, Rochereau, Lutumba, Papa Wemba, pour ne citer que ceux-là.
– réhabiliter et équiper le secrétariat général, projet qu’il a initié alors qu’il était encore directeur d’étude et planification.
Kayembe Katshungababo Zape est un rescapé de la C-19. Testé positif, il est placé en quarantaine. Aujourd’hui, il est totalement guéri.
Ange Gabriel NGALAMULUME