Président de la Fédération de Volleyball: Christian Matata a une vision

Président de la Fédération de Volleyball: Christian Matata a une vision

août 31, 2020 0 Par redaction

Aucune personne si intelligente, riche ou puissante soit-elle, ne peut réaliser des choses grandioses si elle n’a pas la vision et un projet clair de ce qu’elle veut entreprendre. Cela ne peut être possible que pour la personne qui connait mieux le lieu de sa mission.
C’est le cas de Christian Matata qui n’est pas un parachuté en volleyball où il a gravi toutes les étapes: athlète, dirigeant de club, président de la Fevoco (Fédération de volleybal du Congo) en 2016.
A cette occasion-là, il avait donné sa vision lors de la campagne électorale dont le point culminant est de contribuer avec passion et dévouement pour son développement par « un volleyball de mieux-être, de solidarité, de compétition et d’élite », s’appuyant sur la concertation et l’engagement.

1.La concertation
La concertation avec les partenaires impliqués dans cette œuvre pour élucider ensemble les goulots d’étranglement de notre cher volleyball, mais aussi de privilégier de façon responsable, l’émergence des solutions durables.
2. L’engagement
L’engagement de chacun là où il se trouve, pour être prêt à répondre, par son volontariat, à œuvrer pour le succès de nos objectifs communs. Autrement dit, et à partir de ces deux principes, nous devrons progressivement mais fièrement consolider nos acquis et surtout, avoir au triple plan: administratif, technique et organisationnel, le souci du résultat concret.
– La confiance mutuelle est fondamentale au regard de l’urgence et la nécessité de garantir l’existence et la pérennité du volleyball;
– Sa vulgarisation et sa promotion par la formation et le recyclage des cadres administratifs et techniques;
– La formation sportive de jeunes joueurs: le démarrage du volleyball au niveau des poussins, minimes et des cadets, avec un accent particulier en milieu scolaire.
– La reconstitution de toutes les différentes catégories des sélections nationales (U17, U19, U20, U21 et U23).
– La redynamisation de l’administration du volleyball par la responsabilisation des cadres ayant des compétences en la matière.
– L’organisation des compétitions provinciales, nationales, sous-régionales et régionales.
Matata a déclaré « Nous n’avons donc pas le droit de trahir cette mission, au risque de passer à côté de l’espérance d’une communauté à qui, la nature a tout donné: terrains plats, eucalyptus plus que droit, filets de pêcheurs, jeunesse dynamique, qui n’aspire qu’à l’excellence dans l’unité et la concorde que nous devons à tout prix redorer ».
Aujourd’hui se concrétise à la lettre ce projet. Entre autres réalisations, l’acquisition d’un nouveau siège d’une d’abriter une fédération sportive nationale. La promotion du beach volleyball, etc. Surtout, le projet de réhabilitation et de modernisation du stadium de Ymca-Ywca/Rdc, en reconnaissance à ce stadium qui l’a vu jouer son tout premier match de compétition officielle, le match de sa première sélection nationale.