Centre féminin Mama Mobutu: Mama Mobutu doit être rétablie dans ses droits

Centre féminin Mama Mobutu: Mama Mobutu doit être rétablie dans ses droits

août 30, 2020 0 Par redaction

Marie-Antoinette Mobutu, cette femme modèle de charité et d’humanisme. Soucieuse de trouver solutions aux difficultés de jeunes filles, et de voler au secours à plusieurs catégories de nécessiteux; elle créa, le 4 juin 1967, un centre qui porta son nom: le Centre féminin Mama Mobutu. Son but était de donner aux jeunes filles de 12 à 18 ans, une formation professionnelle et pratique pour leur donner les moyens de gagner honnêtement leur vie et de remplir correctement leurs tâches de citoyennes, d’épouse et de mère. Avec deux sections au début: coupe-couture et agricole, le centre s’est ouvert à d’autres sections.
Marie Antoinette Mobutu fut l’épouse du Maréchal Mobutu. Elle est morte le 22 octobre 1977 en Europe. Jusque-là, le Centre a fonctionné comme son œuvre privée, avec pour objectifs d’insérer socialement la jeune fille par la formation professionnelle, l’éducation civique, morale, intellectuelle et politique.
Outre le centre de Limete, un autre est à Kisangani avec un orphelinat pour les victimes de la rébellion de Mulele et les Simbas; un orphelinat à Bamanya pour les enfants victimes de la maladie de Yambuku et un centre pour aveugle.
Aprés sa mort, sur décision du deuxième congrès du Mpr tenu à N’Sele, toutes ses œuvres furent regroupées dans une fondation dénommée: « Fondation Mama Mobutu », avec pour objectif de perpétuer et d’étendre les œuvres laissées par cette pieuse épouse du chef de l’Etat zaïrois. Elle fonctionnait comme un organisme privé d’utilité publique, à caractère social et administratif, sans but lucratif et doté d’une personnalité juridique.
Mais hélas, sous le régime de l’Afdl, plusieurs de ses œuvres ont été soit spoliées, soit désaffectées au profit du ministère des Affaires sociales jusqu’à dénaturer le nom de sa créatrice. On ne parlait plus de Mama Mobutu, mais plutôt de Marie Antoinette.
MODUEL