Litige frontalier Rdc-Zambie: la diplomatie a vaincu

juillet 30, 2020 0 Par redaction

Depuis plusieurs mois, l’armée zambienne a fait des incursions sur le territoire rd-congolais, revendiquant les localités de Kibanga et de Kalubamba. Il y a eu même un affrontement entre les armées des deux pays frères le 15 mars 2020 lorsque l’armée zambienne avait hissé le drapeau de ce pays dans le village Kibanga et chassé les occupants.
Ne voulant pas céder à la provocation, le Président de la république, Félix Antoine Tshisekedi, a saisi la Sadc (Communauté de développement d’Afrique australe) pour le règlement de ce différend. Cette dernière a envoyé une mission de quinze membres, civils et militaires, qui est arrivée à Moliro le 22 juillet dernier et qui s’est déployée dans les deux localités rd-congolaises querellées, à savoir: Kibanga dans le territoire de Moliro et Kalubamba dans le territoire de Pweto, dans la province du Tanganyika; et dans trois zambiennes: Tshibanga, Tshimpunda et Musosa. Ces experts de la Sadc ont été appuyés par ceux de la Monusco.
Après enquête, il a été reconnu que Kibanga et Kalubamba appartiennent à la Rdc. Un ultimatum de sept jours a été donné à la Zambie pour évacuer ses troupes.
C’est une grande victoire diplomatique pour le futur président de l’Union africaine. Il faut que Félix Tshisekedi continue sur cette lancée pour libérer toutes les frontières que les pays voisins veulent annexer sans vergogne.
L’EVEIL