Les questions sur le consensus autour du processus électoral soumises au chef de l’Etat

Les questions sur le consensus autour du processus électoral soumises au chef de l’Etat

juillet 30, 2020 0 Par redaction

Treize personnalités – au rythme de 13 parlementaires qui avaient signé la lettre demandant au maréchal Mobutu de démocratiser les institutions de la république, parmi lesquels le plus emblématique Etienne Tshisekedi wa Mulumba – recrutées dans l’opposition, dans la majorité et dans la société civile se sont retrouvées dernièrement et ont signé l’appel du 11 juillet en rapport avec le consensus sur le processus électoral en Rdc et ont réservé la primeur au Président de la république, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo. Chose faite car, le mardi 28 juillet, dans la soirée, ce dernier les a reçues à la Cité de l’Union africaine.
Au sortir de l’audience, le porte-parole de la délégation, Delly Sessanga Hipungu, a déclaré à la presse présidentielle qu’ils étaient venus soumettre au chef de l’État la primeur de leurs démarches en rapport avec un éventuel consensus sur le processus électoral en Rdc. Il a précisé que c’est le chef de l’État lui-même qui avait lancé un appel afin qu’il y’ait un large consensus au sein de la classe politique du pays sur cette question.
A une question, l’élu de Luiza a déclaré que leur démarche consistait à rapprocher les points de vue des uns et des autres autour de cette préoccupation et non rechercher un dialogue pour le partage du pouvoir du genre Sun City, précisant que la démarche se rapportait uniquement aux questions électorales, à savoir parvenir à un consensus. Il s’agit donc d’une initiative au-delà des clivages politiques à la recherche des solutions pour le pays et qui s’inscrit dans la dynamique des institutions, ce qui justifie la visite auprès du chef de l’État, la première institution du pays, a-t-il conclu.